Information : Bureau de presse

Bureau de presse

Tirana, le 6 mai 2022

18e Conférence des Présidents des parlements des pays de l'Initiative Adriatique-Ionienne

La 18e Conférence des Présidents des Parlements des pays membres de l'Initiative Adriatique-Ionienne (IAI) s'est achevée vendredi après-midi à Tirana, avec la participation du Président de la Commission permanente des affaires culturelles et de la culture, député de Chania de la Nouvelle Démocratie, M. Vassilis Digalakis, en tant que représentant du Président du Parlement hellénique.

Les travaux de la réunion ont été structurés autour des deux cercles thématiques suivants :

- Intégration européenne : les Balkans occidentaux, une valeur ajoutée de la région adriatique et ionienne et de l'Union européenne.

- La culture et le tourisme comme priorité de la collaboration des pays de l'IAI.

Au cours de la discussion du premier tour, les participants ont évoqué la perspective de l'adhésion des Balkans occidentaux à l'Union européenne. M. Digalakis a déclaré que la Grèce cherche à consolider la stabilité et la sécurité ainsi que le développement de la région, en soutenant fermement et activement la perspective européenne des Balkans occidentaux en tant qu'objectif stratégique. Il a déclaré que les Balkans occidentaux, en plus d'être un voisinage historique et culturel, constituent«l'arrière-pays économique» de notre pays, une région dans laquelle la communauté d'affaires grecque est très active, ajoutant que l'UE est le principal partenaire politique, économique et commercial des Balkans occidentaux.

Le député grec a condamné l'invasion russe en Ukraine, a déclaré que la Grèce respecte l'intégrité territoriale, la souveraineté et l'indépendance de tous les États et a appelé les participants à œuvrer pour la paix.

La discussion du 2ème tour a tourné autour de la question de la coopération entre les pays de l'Initiative Adriatique-Ionienne dans les domaines de la culture et du tourisme.

M. Digalakis était l'un des principaux orateurs de ce panel et a analysé le lien étroit entre le tourisme et la culture, soulignant l'accent qui devrait être mis sur les formes alternatives de tourisme.

Il a souligné l'énorme contribution du tourisme au PIB, au développement régional, à la cohésion sociale et à la lutte contre la désertification, ainsi qu'à l'augmentation des investissements et de la balance commerciale.

M. Digalakis a fait particulièrement référence au nouveau modèle de tourisme, celui du visiteur indépendant,«qui gagne du terrain face au modèle traditionnel du tourisme de masse», soulignant que «la nouvelle expérience touristique proposée doit être expérientielle et holistique». À cette fin, a-t-il expliqué,«un facteur crucial est d'améliorer la connectivité de nos régions, tant avec le reste de l'Europe qu'entre elles. Le nouveau modèle touristique exige des liaisons directes plus nombreuses (si elles existent) ou nouvelles (si elles n'existent pas) entre les destinations, dans le but d'allonger la saison touristique».

Dans le même temps, il a évoqué la contribution du tourisme au maintien de la population, en particulier dans les régions petites et éloignées, et a parlé de la nécessité d'investir dans l'économie verte pour préserver et promouvoir nos produits, paysages et monuments touristiques clés. Il a également mis l'accent sur le rôle important que l'éducation, l'apprentissage tout au long de la vie et la formation doivent jouer dans la requalification et le perfectionnement des travailleurs du secteur du tourisme, afin de pouvoir doter un écosystème touristique durable et innovant.

M. Digalakis a décrit certains des programmes phares de la stratégie de l'UE pour la région Adriatique-Ionienne (EUSAIR), qui ont été sélectionnés pour la promotion du tourisme culturel dans la macro-région.

Enfin, il s'est dit convaincu que la région Adriatique-Ionienne peut devenir un carrefour de routes alternatives, en tirant parti des nombreux éléments naturels, culturels et historiques qu'elle possède, tandis qu'avec un travail systématique, une coopération régionale efficace et une utilisation appropriée de ses ressources naturelles et humaines, elle peut créer les conditions d'une économie florissante et d'une cohésion sociale.

Les travaux de la conférence se sont conclus par l'adoption de la déclaration commune des participants à la conférence des Présidents.

Les Présidents (ou leurs représentants) de 7 Parlements des pays de l'Initiative Adriatique-Ionienne, le Secrétaire Général de l'IAI Giovanni Castellaneta, et le Premier Ministre de l'Albanie Edi Rama ont assisté à la Conférence.


 Photos haute résolution







Back
 
Le portail Web du Parlement grec utilise les cookies comme mentionné spécifiquement ici